Combien coûte un grillage rigide chez Castorama ?

grillage rigide castorama

Les grillages représentent une solution très efficace afin de sécuriser ses espaces externes. Un moyen parfait pour délimiter son terrain, c’est un équipement qui est très pratique pour assurer une certaine intimité.

Ce sont des équipements fonctionnels et résistants, surtout ceux sélectionnés par la marque Castorama qui sont idéaux pour toutes les utilisations et les préférences des clients.

On retrouve des grillages rigides ou ceux en forme de rouleaux. Les grillages des jardins protègent également votre famille, votre chien de compagnie ou votre chat en plus de votre espace. Mais quel est leur prix ? Nous allons le découvrir dans la suite de cet article en traitant les diverses gammes de grillages rigides. 

Le grillage rigide de haut de gamme

La fabricant Castorama est excellent dans les grillages rigides. On retrouve dans sa catégorie de haut de gamme des articles d’excellente qualité comme :

  • Un panneau de clôture avec grillage d’une grande marque aux dimensions 198.5×173 cm à environs 43.90 euros,
  • Un panneau grillage d’une grande marque de couleur noire en maille de dimensions 100×55 mm et une largeur de 2×1.73 m aux alentours de 54.70 euros,
  • Un panneau de grillage d’une marque connue de couleur verte de dimensions 200×55 mm et de 2×1.93 m au prix de 41.90 euros,
  • Un panneau grillage de 100×55 mm et 2×1.53 m au prix de 48.40 euros,
  • Un panneau grillage de marque connue de couleur noir maille aux dimensions 100×55 mm et 2×1.93 m au prix de 69 euros,
  • Un panneau de clôture avec grillage de couleur noir et de dimensions 198.5×173 cm au prix de 43.90 euros,
  • Un panneau avec grillage de marque connue de couleur vert maille de 100×55 mm et 2×1.73m au prix de 54.70 euros,
  • Un panneau avec grillage de marque connue de couleur noir, de 200×55 mm et 2×1.73 m au prix de 44.50 euros.

Le grillage rigide moyen et bas de gamme

Concernant la gamme moyenne et bas de gamme, on peut trouver les articles ci-dessous :

  • Un panneau de clôture avec grillage d’une marque connue de couleur blanche, de 198.5×153 cm au prix de 25.90 euros,
  • Un panneau avec grillage d’une marque connue en blanc de 200×55 mm et 2×0.63 m au prix de 17.95 euros,
  • Un panneau de clôture avec grillage en blanc de 198.5×173 cm au prix de 30.90 euros,
  • Un panneau grillage d’une marque connue de couleur noir de 200×55 mm et 2×1.03 m au prix de 20.90 euros,
  • Un panneau de clôture en grillage d’une marque connue en gris de 198.5×63 cm au prix de 15.90 euros,
  • Un panneau de clôture en grillage  en vert de 198.5×1.3 cm au prix de 17.90 euros.

Mais aussi plusieurs articles avec des rapports qualité prix intéressants.

Comment isoler un garage en parpaing ?

Isoler votre garage en parpaing est sans nul doute une très bonne idée puisque c’est ce qui vous garantira la diminution des dispersions de chaleur.

Toutefois, il se pourrait que vous n’ayez pas assez d’expérience dans le domaine.

Si tel est le cas, ici vous trouverez des conseils pratiques et des étapes simples à suivre pour arriver à vos fins.

Lire la suite de « Comment isoler un garage en parpaing ? »

Comment utiliser une lamelleuse ?

En tant que bricoleur, vous possédez certainement un minimum d’outils comme les tournevis, les marteaux et autres clés qui vous permettent de travailler au quotidien, ou presque. Côté appareil électrique, sans doute avez-vous au moins une perceuse et une scie circulaire. Par contre, la lamelleuse vous fait certainement défaut! Or, il s’agit d’un outil indispensable au menuisier. Il facilite la tâche pour assembler des pièces de bois. Pour faire simple: la lamelleuse permet de creuser des encoches dans lesquelles vous viendrez glisser des lamelles. Il faut vraiment que votre équipement soit précis et fiable. En effet, le moindre petit décalage se verrait au moment de l’assemblage. Vous aurez donc à vous commander une lamelleuse de qualité!

Comment choisir une bonne lamelleuse ?

PROMO -28%Top N°1 Makita PJ7000 Fraiseuse rainureuse

Vous verrez que le choix est assez vaste dans le rayon de lamelleuse. Mais plutôt que de choisir la vôtre au hasard, préférez prendre en compte quelques critères dont :

  • la puissance de son moteur. C’est lui qui va faire tourner la fraise, autrement dit l’outil qui permet de couper le bois. Il faudra donc que cette puissance soit comprise entre 800 et 1200 W. Attention aux lamelleuses de premier prix dont la puissance n’est pas toujours suffisante
  • la profondeur du fraisage : ce sera au maximum 20 mm et vous verrez que ce sera déjà pas mal. En creusant 20 mm de chaque côté, cela vous permettra d’utiliser des lamelles ou des pièces de bois de 40 mm. Vous verrez que votre assemblage sera déjà bien costaud !
  • préférez un modèle disposant d’un sac à poussières. Ainsi, vous pourrez travailler dans de meilleures conditions : les poussières ne seront pas dispersées dans la pièce. Parfois, certains modèles de lamelleuses permettent même de brancher directement le tuyau de l’aspirateur.

Comment se servir d’une lamelleuse ?

Maintenant que vous êtes équipé, il va falloir commencer à prendre en main votre outil. Et ici, vous devriez être agréablement surpris puisque ce n’est pas trop compliqué ! En effet, vous commencerez toujours par choisir la fraise dont vous avez besoin. Vous verrez que là encore le choix est vaste. Tout dépend vraiment de la profondeur et de la forme de votre découpe. Pour les novices : la fraise est ce petit outil tournant sur lui-même qui permet de couper le bois.

Ensuite, vous aurez à régler les guides de votre lamelleuse suivant la pièce que vous travaillez. Vous tracez un repère là où il faut creuser avant de mettre votre machine en marche. Quand vous sentez que vous butez sur le bois, c’est que vous avez terminé. Il ne reste plus alors qu’à procéder de la même façon de l’autre côté.

Une fois que les deux encoches sont creusées, il faut commencer par y mettre de la colle. Mais pas n’importe quelle sorte de colle ! Pour que les lamelles soient efficaces, elles doivent gonfler. Il faudra donc utiliser une colle à base d’eau. Par contre, si vous mettez la colle sur la lamelle, elle va gonfler et vous ne saurez plus la rentrer dans son encoche. Voilà pourquoi il faut toujours mettre la colle dans l’encoche avant d’y enfoncer la lamelle. Vous recommencez cette opération de l’autre côté avant d’assembler vos 2 pièces.

Pour que rien ne bouge en attendant que la colle soit séchée, le mieux est d’utiliser des serre-joints. Au moins vous serez sûr que le résultat sera parfait une fois que tout sera sec.

Petites précisions : quand vous faites un cadre, une lamelle à chaque coin suffira. Mais si vous devez assembler des pièces de bois bien plus longues, il faudra que vous mettiez plusieurs lamelles tout le long de votre pièce de bois.

Comment choisir une lamelleuse ?

Si vous êtes bricoleur, nul doute que vous possédez de nombreux outils! Généralement, vous avez un marteau, des tournevis et même quelques clés et pinces qui vous permettront d’intervenir ici ou là dans la maison. Parmi les équipements électriques, on retrouve le plus souvent la perceuse et la scie circulaire. Mais bien plus rarement vous posséderez une lamelleuse. Il faut savoir que cet outil est indispensable au menuisier, même au menuisier amateur! Elle permet de tailler les pièces de bois afin d’y insérer des lamelles collées. Pour faire simple, votre lamelleuse permet de faire des encoches. Votre outil sera assez précis et fiable pour obtenir un beau résultat. S’il devait y avoir un décalage dans l’assemblage, même minime, ça se verrait de suite. Ce qui est intéressant avec une lamelleuse, c’est qu’elle est facile à utiliser. Vous verrez que vous ne devrez pas disposer de compétence particulière! De plus, elle vous offrira la possibilité de rainurer et de réaliser des assemblages démontables.

Quels sont les critères de choix d’une lamelleuse ?

PROMO -28%Top N°1 Makita PJ7000 Fraiseuse rainureuse

Pour bien choisir votre équipement, il faudra prendre en compte plusieurs critères et notamment :

  • la puissance du moteur. L’idéal serait qu’elle soit comprise entre 800 et 1200 W. Ne prenez pas moins sinon vous pourriez avoir des difficultés à creuser vos encoches dans des bois plus durs. Ce seront souvent les lamelleuses d’entrée de gamme qui ne seront pas assez puissantes. À l’inverse, avec plus de 1200 W, votre machine serait bien trop puissante
  • la profondeur du fraisage : en prenant 20 mm au maximum, vous pourriez déjà bien travailler. Moins, vous pourriez être limité pour certains de vos travaux
  • la présence d’un sac à poussière serait la bienvenue. Ainsi, toutes les poussières iraient s’y loger plutôt qu’être dispersées dans la pièce. Les conditions de travail seront donc bien meilleures. Et si vous trouvez une lamelleuse qui puisse accueillir directement le tuyau de votre aspirateur, ce serait encore mieux.

Quels sont les éléments qui composent une lamelleuse ?

Ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans le jargon de bricolage. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques uns des composants de la lamelleuse passés à la loupe :

  • la fraise à lameller : c’est cet outil coupant qui, en tournant à grande vitesse, viendra creuser votre matériau. Le plus souvent, ce sera le bois
  • le carter : c’est en fait la poignée qui vous permettra une bonne prise en main de la lamelleuse. Vous y trouverez également le bouton marche/arrêt
  • la butée multifonctions : c’est elle qui saura vous guider dans votre travail. Elle se règle au mm près pour vous permettre de travailler sur des matériaux de différentes épaisseurs
  • le moteur électrique devra développer une puissance suffisante pour entraîner le dispositif de fraisage. En clair : c’est lui qui fera tourner votre fraise.

Quel type de lamelles utiliser ?

Vous l’avez bien compris : votre lamelleuse permet de creuser des encoches dans lesquelles vous viendrez insérer des lamelles. Autrement dit : des morceaux de bois qui permettront d’assembler précisément les différentes pièces d’un meuble.

Vous verrez qu’il existe des lamelles de plusieurs qualité. Mais n’allez pas au moins cher. Il en va de la réussite de votre projet. Le mieux serait d’utiliser des lamelles en hêtre pour une efficacité optimale. Surtout, n’utilisez pas de lamelle en contreplaqué. Vous n’obtiendriez pas un beau résultat. Et maintenant que vous avez vos lamelles en hêtre, il faut encore acheter la bonne colle ! Pour un travail bien fait, il est indispensable que les lamelles puissent gonfler. Du coup, il ne faudra rien utiliser d’autre que de la colle à base d’eau.